Pour obtenir un certificat d’immatriculation, un automobiliste peut soit, faire la queue à la préfecture, soit recourir aux sociétés spécialisées et habilitées. Ces professionnels de l’immatriculation sont visibles en ligne et proposent d’innombrables outils utiles pour une demande de carte grise.

Bien que nombreuses soient déjà les personnes qui délèguent les formalités administratives aux sociétés spécialisées, on recense encore un grand nombre de perplexes, peu convaincues de la légalité de l’établissement d’un certificat d’immatriculation en ligne. Si l’on ne souhaite pas effectuer soi-même les calculs et se rendre aux heures de bureau à la préfecture, la solution du professionnel habilité est encore la plus efficace et la plus rapide.

certificat immatriculation en ligne

obtenir le certificat d’immatriculation

Faites appel à un professionnel de l’immatriculation auto

Cette méthode d’immatriculation est légale lorsque votre interlocuteur demande l’établissement de dossiers complets, la communication des mentions légales du propriétaire de l’auto ainsi que les renseignements concernant le véhicule. Quelques documents justificatifs doivent également être demandés, dont la quittance de loyer, les données constructeur et une photocopie de la carte d’identité. Le certificat d’immatriculation est alors envoyé par voie postale et suit la délivrance d’un Certificat Provisoire d’Immatriculation. Ce coupon détachable permet à un automobiliste français de se déplacer dans toute la zone Europe pendant un mois, en se servant uniquement de ce document comme pièce d’identité temporaire de la voiture.

L’immatriculation SIV

L’immatriculation SIV a également modifié l’aspect règlementaire – désormais uniformisé pour toute la zone Euro – des plaques minéralogiques. Chaque titulaire d’une carte grise est libre de choisir le logo régional de sa plaque, qui complète l‘identifiant territorial et le numéro d’immatriculation. Chaque certificat d’immatriculation décerné est donc valide à vie, peu importe les changements d’adresse ou de main. L’établissement de ce dernier doit se faire dans les 15 jours qui suivent une quelconque transaction dont l’auto fait l’objet : vente, achat, cession.