Si vous cédez votre véhicule à votre enfant ou à une tierce personne, l’acquéreur est dans l’obligation d’effectuer un changement de carte grise.

carte grise25

Une carte grise ou certificat d’immatriculation étant un document permettant la circulation et l’identification d’un véhicule. De ce fait, l’acquéreur devra demander un nouveau certificat d’immatriculation, entrainant ainsi un changement de numéro et inévitablement une nouvelle plaque d’immatriculation. Pour l’ancien propriétaire, lors de la cession de véhicule, une déclaration doit être réalisée auprès des bureaux administratifs, même s’il s’agit d’une simple donation.

D’ailleurs, tout changement de titulaire d’un véhicule doit s’effectuer auprès de la préfecture. Le nouveau propriétaire est donc tenu de procéder à un changement de carte grise dans tous les cas. Il est d’ailleurs déconseillé d’effectuer une transaction de véhicule si le vendeur ne vous donne pas sa carte grise. Cette vente peut renfermer des arnaques, puisque si le vendeur ne remet pas la carte grise du véhicule, il se peut que celui-ci soit une voiture volée ou remise en circulation de manière frauduleuse. Notons que les véhicules relevant de ce dernier cas peuvent être des voitures qui ont été accidentées et puis restaurées sans aucun rapport d’expertise démontrant que la réparation a été effectuée selon les normes.

Lors de la transaction, si le vendeur affirme qu’il a perdu la carte grise du véhicule, vous devez l’obliger à demander un duplicata à la préfecture et vous le fournir à la vente. Cette condition est nécessaire pour éviter les fraudes et les arnaques lors de l’achat de véhicule. Concernant les véhicules sans carte grise obtenus par donation ou auprès des domaines, le service des mines est dans l’obligation d’opérer sa réception isolée. Le changement de carte grise et l’obtention de celle-ci auprès de l’ancien propriétaire sont indispensables pour éviter d’éventuels problèmes concernant la voiture que vous aurez acquise.