Si l’on possède un véhicule en état de marche, il faut surtout régulariser ses papiers et notamment le certificat d’immatriculation ! La possession de ce document est l’un des éléments clés pour faire rouler un véhicule sur une voie publique. Sans ce papier, le véhicule peut être confisqué par les forces de l’ordre et mis en fourrière.

Il ne sera alors accessible qu’après paiement d’une importante amende. La carte grise est valable pendant toute la durée d’utilisation du véhicule. Ce qu’on doit surtout savoir c’est que les démarches pour effectuer un changement de carte grise ne se font plus obligatoirement à la préfecture mais également chez des professionnels agréés.

Carte grise changement

documents carte grise, carte grise vehicule, obtention carte grise

Démarches administratives pour le changement de carte grise

Dans le cas de l’achat d’une voiture neuve, le concessionnaire se charge généralement d’effectuer toutes démarches administratives.  Les formalités de certificat d’immatriculation peuvent être accomplies à la sous sous-préfecture ou à la préfecture du département dont dépend le domicile du demandeur ou bien, à la mairie dans certaines grandes villes et aussi à la préfecture de police ou à l’antenne de la préfecture de police de l’arrondissement si c’est à Paris.

Pièces à fournir pour le changement de carte grise

Les pièces à fournir dans le cas d’un véhicule neuf acheté en France sont le document cerfa « 3 en 1 » que le constructeur a remis au propriétaire du véhicule, dénommé également « demande de certificat d’immatriculation d’un véhicule neuf », une pièce d’identité, un justificatif de domicile, le règlement en chèque ou en espèces du montant de la taxe. Dans le cas d’un véhicule d’occasion acheté en France, il faut une pièce d’identité, un justificatif de domicile, une demande de changement de carte grise (téléchargeable ou disponible en Préfecture), le certificat de cession établi par l’ancien propriétaire (téléchargeable ou disponible en Préfecture), le certificat de situation administrative (ex « non gage ») fourni par le précédent propriétaire. Certaines préfectures ne le demandent plus et le consultent directement lors d’un changement de carte grise. Cependant, en disposer est préférable d’autant qu’il vous prouve à l’achat que le véhicule n’est pas gagé.