Les premières formes de plaque minéralogique sont apparues dans les années 1700. A cette époque, le développement industriel qui s’accompagnait de l’augmentation exponentielle des véhicules en circulation a déclenché des phénomènes grandissants d’accidents mortels et d’infractions routières.

premières formes

Les motivations premières pour l’instauration du système de la plaque minéralogique concernaient essentiellement l’identification des automobilistes auteurs de délits. Les premières plaques étaient d’abord nominatives. A partir de 1783, les plaques étaient en métal et faisait figurer le nom et l’adresse des propriétaires des véhicules à moteur ou des attelages encore en vogue à l’époque. Le décret sorti le 10 mars 1899 constituait la première réglementation concernant la plaque minéralogique spécifiquement réservée à la voiture. Ce décret a rendu obligatoire l’inscription du nom du constructeur, du type et du numéro d’ordre de la voiture ainsi que du nom et du domicile du propriétaire sur la plaque minéralogique.

Les caractéristiques de la plaque minéralogique sont alors fixées par un arrêté qui a spécifié les dimensions de la plaque ainsi que celles des caractères qui s’y trouvent. Progressivement, pour renforcer davantage les contrôles et le suivi des véhicules, des modifications ont été apportées aux textes régissant la plaque minéralogique. Le mode de fixation et l’éclairage de la plaque minéralogique ont été introduits dans ces textes.

Depuis avril 2009, le système d’immatriculation des véhicules réglemente l’immatriculation des véhicules. En un siècle, quatre systèmes ont marqué l’histoire de la plaque minéralogique. Les changements apportés à la plaque minéralogique sont les résultats des constats et des études réalisés face au contexte complexe en perpétuelle évolution. De nos jours, la plaque minéralogique intègre les domaines de l’esthétique. Plusieurs modèles de plaque minéralogique sont disponibles auprès des professionnels. Toutefois, il faut se garder de passer outre le cadre conventionnel pour éviter les sanctions pour plaque minéralogique non homologuée.