110 modèles de permis différentes, 25 états en Union Européenne. Le permis européen est depuis peu en marche. C’est grâce a l’accord trouvé entre les 25 ministres des transports que l’harmonisation est en cours.

Le fameux papier rose que tout le monde connait est en voie de disparition, en effet, le permis est en train de devenir une véritable carte d’identité. Il deviendra donc un document édité par l’ANTS et donc l’imprimerie nationale et non les préfectures (comme ce qu’il s’est passé pour les cartes grises). Il sera par conséquent plastifié, contenant une puce ainsi et étant au format carte de crédit!

Ce nouveau permis sera valable (et renouvelable) pour 10 ans et pourra enfin resservir de carte d’identité, le permis rose n’était pas réellement un justificatif d’identité car il ne possède pas de date de péremption.

A partir de septembre 2012, les premiers permis de conduire format carte de crédit seront donc en circulation en france, l’objectif étant de facilité la libre circulation des conducteurs dans l’union européenne, lutter contre la fraude ainsi qu’une meilleure formation aux épreuves de conduite.

 

Création de six nouvelles catégories

Le nouveau permis tient compte de 15 catégories, contre 9 auparavant. Une catégorie AM est notamment créée pour les cyclomoteurs (moins de 50 cm3, à partir de 14 ans) et voiturettes (16 ans), correspondant à l’ex-Brevet de sécurité routière, obtenu à l’issue de cinq heures de formation.

Le permis « poids-lourds » C (plus de 3,5 tonnes, dès 18 ans en formation professionnelle, sinon 21 ans) se voit accoler trois catégories, la C1 (3,5 à 7,5 tonnes), la C1E (C1 avec remorque de plus de 750 kg), et la CE (plus de 3,5 tonnes, avec remorque de plus de 750 kg).

Le permis « transports en commun » D demeure (plus de huit places, dès 21 ans en formation professionnelle, sinon 24 ans), désormais accompagné des catégories D1 (huit mètres de long, 16 places maximum), D1E (D1 avec remorque de plus de 750 kg), et DE (D avec remorque de plus de 750 kg).

 Greve des inspecteurs de permis de conduire

Les inspecteurs du permis dénoncent une réforme « baclée » au plan logistique. Après une première grève lundi, les syndicats Snica-FO et SNPTAS-CGT appellent à un nouveau mouvement du 21 au 25 janvier, pour protester contre les conditions de formation des inspecteurs au nouveau permis et demander des primes. Patrick Pichon, du Snica-FO, promet déjà « des perturbations massives et durables ». Chaque année, 1,35 million de personnes tentent de passer le permis, avec un taux de réussite de 57%.