Les tarifs de carte grise correspondent globalement à la redevance et aux diverses taxes.

636-424-bbebbb8ec9a21212e26a838f

Pour obtenir le montant total à payer, il faut ajouter le cas échéant la redevance d’acheminement, la taxe de gestion, la taxe pour le développement des actions de formation professionnelle et l’écotaxe à la taxe régionale. Pour ce qui est de cette dernière, c’est le conseil régional qui le détermine chaque année. Son calcul se réfère à la puissance fiscale du véhicule et au prix d’un cheval fiscal de chaque département.

Il peut donc y avoir un écart entre la valeur de cette taxe d’une région à une autre. Pour 2014, le montant varie de 27 euros qui est le prix unitaire d’un cheval en Corse et à 51,20 euros en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Un autre barème est utilisé pour la détermination des tarifs de carte grise. Il s’agit du taux par rapport aux caractéristiques et au type du véhicule à immatriculer. Selon ces critères, le taux peut être plein, la moitié, le quart, une fois et demie ou deux fois le coût d’un CV.

Les types de véhicules sont particulier, camionnette, utilitaires de moins de 3,5 tonnes, moto de plus et de moins de 125cc, cyclomoteur non carrossé, utilitaire avec un PTAC supérieur à 3,5 tonnes, tracteur routier, véhicule agricole, remorque, semi-remorque et certificat W garage. Les caractéristiques considérées dans le calcul des tarifs de carte grise sont : neuf, moins de 10 ans, plus de 10 ans ainsi que professionnel. La raison de la demande d’immatriculation a des répercussions sur l’estimation du coût du titre.

Le tarif dépend que la démarche soit motivée par une demande de duplicata, un changement d’adresse, une modification de la situation matrimoniale, l’épuisement des cases réservées aux contrôles techniques, un changement du nom d’usage, la correction d’une erreur de saisie ainsi que la modification de l’usage et des caractéristiques techniques du véhicule.