Tous les propriétaires de véhicules vivant en Europe sont dans l’obligation d’enregistrer sa voiture dans son pays de résidence, sans oublier de payer aussi le tarif de la carte grise correspondant à votre cheval fiscal. Certificat de conformité européen

Effectivement, selon la nouvelle loi du Système d’Immatriculation de Véhicule (SIV), vous n’êtes pas autorisé à immatriculer votre voiture dans un pays où vous avez une résidence secondaire ou une maison de vacances. La législation européenne sur l’immatriculation a été standardisée. Ainsi, avant d’enregistrer votre voiture, n’importe où en Europe, vous devrez présenter un certificat de conformité. Ce dernier est généralement publié par le fabricant et a pour fonction de montrer que le véhicule répond vraiment aux caractéristiques techniques de la sécurité et des normes européennes. Le certificat de conformité national est valable uniquement dans le pays où il a été délivré.

En général, pour les autobus, les camions, les camionnettes, les remorques et les voitures de collection, les autorités du pays résident exigent la vérification de certificats et la justification de paiement des taxes concernées dans le cas où votre voiture est déjà enregistrée dans un autre pays européen. Par ailleurs, le tarif de la carte grise française est parmi le plus cher en raison des diverses améliorations au niveau de l’administration.

Lorsque vous présentez les documents de votre véhicule, vous devrez présenter la preuve que vous avez une couverture d’assurance. En Europe, les autorités devront accepter les couvertures d’assurances existantes. En générale, les règles de TVA et le tarif de la carte grise varient selon l’état de la voiture, sa puissance et l’origine du pays fabricant. Pour éviter de payer la TVA à deux reprises durant l’achat, il suffit de déclarer auprès du fabricant ou du concessionnaire que vous souhaitez réaliser votre immatriculation dans un autre pays européen.